Le siège tourangeau de la Banque Populaire Val de France s’étend

La Banque Populaire Val de France a décidé de rénover par étapes son siège administratif du quartier des Fontaines, au sud de Tours, où elle emploie aujourd’hui plus de 400 personnes. Après le bâtiment social et le parking, traités l’an passé, elle s’attaquera en septembre à l’extension par adjonction partielle de deux niveaux de bureaux (1 600 m2 de plancher), puis à la rénovation du bâtiment principal, dont la construction remonte à 1976. Si la livraison des surfaces supplémentaires est prévue pour la rentrée 2008, l’ensemble du chantier (10 M€ investis) demandera un peu plus de temps. En quelques années, ce siège a gagné une centaine d’emplois en créant ou renforçant des services, comme la plate-forme d’accueil téléphonique pour l’ensemble des agences du groupe, le centre de formation ou le service de réalisation des prêts.
Envoyer Imprimer PDF
 


Etat d’urgence

La gifle assénée par les électeurs au pouvoir aura finalement conduit à la constitution d’une gouvernance bicéphale à Bercy : côte-à-côte, un chantre de la démondialisation et un « hollandais » modéré vont devoir accorder leurs violons et composer le choc d’offre attendu par les entrepreneurs… mais refusé par une partie des parlementaires socialistes emmenée par Laurent Baumel, le député de la 4e circonscription d’Indre-et-Loire. Ceux-ci préconisent au contraire de nouvelles mesures de stimulation de la demande. Pourtant, le temps presse. Selon le cabinet Trendeo, seules 52 % des suppressions d’emplois industriels enregistrées depuis 2009 ont été compensées par des créations. La région Centre fait partie des grands territoires sinistrés puisque son taux de renouvellement s’établit à 41 %. Qui pourrait croire que l’heure est encore aux tergiversations ?
Retrouvez le contenu complet
de la Lettre Valloire
REGION CENTRE
BERRY
EURE-ET-LOIR
INDRE-ET-LOIRE
LOIR-ET-CHER
LOIRET