18-10-12 - La centrale nucléaire de Chinon recrute

Thierry Schall, le directeur du centre nucléaire de production d’électricité (CNPE) de Chinon, vient d’annoncer que le volume d’activités industrielles lié à la centrale nucléaire va « doubler, voire tripler d’ici à 2018 ». Cette hausse va générer de nouveaux besoins et inciter la direction du site à étoffer ses effectifs. « Dès 2013, la centrale va connaître un niveau d’investissement élevé lié à la mise en place du plan grand carénage. Nous devons aussi préparer les troisièmes visites décennales de Chinon B1. A partir de 2014, il faudra réaménager une cinquantaine de bâtiments à vocation tertiaire, dont un de 10 000 m² appelé à accueillir 500 personnes », détaille le directeur. Pour accompagner ces différents projets, la centrale recherche ainsi des chaudronniers, des mécaniciens, des spécialistes de la robinetterie et du bâtiment. Rappelons qu’actuellement 225 entreprises du grand Ouest, dont 40 originaires de Touraine, interviennent sur le site.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir



Panne

Difficile de se montrer optimiste à quelques semaines d’une rentrée qui s’annonce difficile. Comme le suggère notre Une, la croissance française est définitivement en panne, et tranche ainsi avec l’humeur de la plupart des grands pays industriels qui, eux, ont retrouvé de l’allant. Comment pourrait-il en être autrement ? Le durcissement de l’environnement fiscal, l’impact catastrophique de la loi Alur sur l’immobilier et la construction, l’illisible pacte de responsabilité honni par une partie de la majorité, corsètent l’économie française. Pour retrouver une trajectoire de croissance, il n’y a pas d’autre choix que de tourner le dos aux dogmes rancis de l’exception française, synonyme d’appauvrissement généralisé. Et de s’engager franchement dans une politique fondée sur la libéralisation de l’offre. Fortibus est fortuna viris data.
Retrouvez le contenu complet
de la Lettre Valloire
REGION CENTRE
BERRY
EURE-ET-LOIR
INDRE-ET-LOIRE
LOIR-ET-CHER
LOIRET