Shiseido accroît ses capacités de stockage à Gien

La direction de Shiseido France nous confirme que le groupe va investir 3,9 M€ dans l’extension de 5 000 m2 de sa plate-forme de stockage-distribution de Gien. Le projet devrait être conduit en 2010 et vise à désengorger des locaux aujourd’hui saturés. « Nous allons réorganiser nos flux en rapatriant des capacités de stockage extérieures. L’optimisation de cette activité, qui devrait permettre d’accroître nos capacités de production, va se concrétiser par la création de zones de stockage en racks dynamiques » nous indique un porte-parole de l’entreprise. Le site de Gien emploie 297 salariés. Il est spécialisé dans la fabrication de produits alcooliques (parfums).
Shiseido emploie 290 personnes dans un second site à Ormes, près d’Orléans, dédié aux produits cosmétiques (maquillage et crèmes).

Envoyer Imprimer PDF
 


Panne

Difficile de se montrer optimiste à quelques semaines d’une rentrée qui s’annonce difficile. Comme le suggère notre Une, la croissance française est définitivement en panne, et tranche ainsi avec l’humeur de la plupart des grands pays industriels qui, eux, ont retrouvé de l’allant. Comment pourrait-il en être autrement ? Le durcissement de l’environnement fiscal, l’impact catastrophique de la loi Alur sur l’immobilier et la construction, l’illisible pacte de responsabilité honni par une partie de la majorité, corsètent l’économie française. Pour retrouver une trajectoire de croissance, il n’y a pas d’autre choix que de tourner le dos aux dogmes rancis de l’exception française, synonyme d’appauvrissement généralisé. Et de s’engager franchement dans une politique fondée sur la libéralisation de l’offre. Fortibus est fortuna viris data.
Retrouvez le contenu complet
de la Lettre Valloire
REGION CENTRE
BERRY
EURE-ET-LOIR
INDRE-ET-LOIRE
LOIR-ET-CHER
LOIRET