Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

À Bourges, la majorité municipale se déchire

le 07 octobre 2014 à 18h32

La décision prise par Pascal Blanc, maire UDI de Bourges, de retirer leurs délégations à quatre de ses adjoints n’est que l’aboutissement d'un processus d'effritement progressif de la majorité en place depuis le 30 mars. « Depuis six mois, nous avons joué le jeu de l’union avec le maire en dépit d’une mise à l’écart manifeste de la gestion municipale, considère Wladimir d’Ormesson, l’un des élus sanctionnés. Mais il s’est isolé, refusant de nous écouter, et lors du dernier conseil municipal, nous avons décidé de nous abstenir sur trois délibérations ».
Neuf élus, tous issus de la liste « Bourges à cœur » qui avait fusionné avec celle de Pascal Blanc entre les deux tours de l’élection municipale, dont Véronique Fenoll (UMP), la première adjointe du maire, ont ainsi refusé de voter la hausse de la taxe d’habitation décidée lors du conseil municipal du 19 septembre (cf. notre post du 12 septembre), parce « que nous avions fait toute la campagne sur la stabilisation des impôts », précise Wladimir d’Ormesson qui a des mots sévères pour le maire en place : « Il paie son inexpérience politique, n’a aucune vision stratégique et gouverne seul. »
À l’issue du conseil municipal du 17 octobre, qui entérinera le retrait des délégations et des postes d’adjoints des frondeurs, les quatre sanctionnés et leurs cinq colistiers créeront probablement un groupe autonome. La majorité de Pascal Blanc sera alors réduite à 29 élus sur 49 : suffisant, mais court pour tenir tout le mandat.

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats