Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Les CCI dépouillées par l’État

le 24 septembre 2014 à 09h16

« Un véritable hold-up » : les présidents des CCI de la région Centre n’ont pas du tout apprécié la première entrevue avec leur nouveau ministre de tutelle Emmanuel Macron. Volontiers donneur de leçon, et même « arrogant », comme nous l’ont rapporté deux des participants à la réunion du 18 septembre, le ministre de l’Économie du gouvernement Valls 2 a recommandé aux CCI d’apprendre à mieux s’organiser, à travailler différemment et à se regrouper pour faire des économies. « Ne me faites pas un chantage à l’emploi ! Ne me faites pas un chantage à l’apprentissage ! On peut faire des économies sans licencier et en conservant un service de qualité », a martelé à des interlocuteurs médusés l’ancien militant du Mouvement des citoyens de Jean-Pierre Chevènement.
L’État souhaite inscrire dans le projet de loi de finances qui sera voté en novembre une réduction drastique de la taxe pour frais de chambres (– 37 % sur trois ans) qui alimente, en moyenne, 75 % du budget des sept CCI (les six CCIT et la CCIR) de la région Centre. Il compte bien aussi ponctionner le quart de leurs réserves, soit environ 500 M€ sur les 2 Md€ détenus par les quelque 145 CCI du territoire national : en région Centre, les plus grosses contributrices seront la Touraine (4,8 M€), le Loir-et-Cher (4,75 M€), l’Indre (4 M€) et le Loiret (3,25 M€). La CCI Centre (2,6 M€) et la CCI d’Eure-et-Loir (1 M€) complèteront l’enveloppe, tandis que le Cher, comme quelques autres rares établissements en France, sera totalement épargné par Bercy.

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats