Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2020 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Thierry Vinçon vole dans les plumes de Louis Cosyns

le 05 novembre 2014 à 17h57

C’est sûr : ils ne partiront pas en vacances ensemble. Réagissant à l’étonnement ironique du président de la fédération UMP du Cher, Louis Cosyns, pour ses positions très pro-sarkozystes, Thierry Vinçon, le maire de St-Amand-Montrond, a vu rouge ! Lui qui vient de rallier l’UMP après en avoir pris congé pendant quelques mois, ne mâche pas ses mots. « Je lui donne le tournis en revenant au sein du mouvement. Aurait-il peur que les militants découvrent son bilan catastrophique à la tête d’une fédération qu’il dirige depuis 2006 ? », a ainsi lancé Thierry Vinçon, clouant au pilori la gestion de l’ancien député de la 3e circonscription du Cher. « Perte massive d’adhérents, défaites électorales en série, panne d’idées » : le jugement de Thierry Vinçon, qui exige que soit mis un terme « à cette politique désastreuse de la terre brûlée », est sans appel. Il réclame d’ailleurs que Rémy Pointereau, sénateur UMP du Cher, remplace à la tête de l’UMP 18 un Louis Cosyns qu’il juge définitivement « disqualifié ».

Affaires publiques

À Tours, c’est pas tous les jours Noël
EXCLUSIF

En présentant hier sa 1ère vice-présidente Cathy Savourey,…

Les centristes à la manœuvre

Les élections régionales approchent et l’UDI se rapproche…

Du plomb dans l’aile

C’est en faisant preuve d’une confondante désinvolture…

François Bonneau veut une part de TVA

Si François Bonneau, le président socialiste de la Région…

Décès de Nicolas Bonneau

Victime d’un accident vasculaire cérébral il y a quelques…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE AU RENDEZ-VOUS EN 2021 ?

Montrer les résultats

  • afpi2020