Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Thierry Vinçon vole dans les plumes de Louis Cosyns

le 05 novembre 2014 à 17h57

C’est sûr : ils ne partiront pas en vacances ensemble. Réagissant à l’étonnement ironique du président de la fédération UMP du Cher, Louis Cosyns, pour ses positions très pro-sarkozystes, Thierry Vinçon, le maire de St-Amand-Montrond, a vu rouge ! Lui qui vient de rallier l’UMP après en avoir pris congé pendant quelques mois, ne mâche pas ses mots. « Je lui donne le tournis en revenant au sein du mouvement. Aurait-il peur que les militants découvrent son bilan catastrophique à la tête d’une fédération qu’il dirige depuis 2006 ? », a ainsi lancé Thierry Vinçon, clouant au pilori la gestion de l’ancien député de la 3e circonscription du Cher. « Perte massive d’adhérents, défaites électorales en série, panne d’idées » : le jugement de Thierry Vinçon, qui exige que soit mis un terme « à cette politique désastreuse de la terre brûlée », est sans appel. Il réclame d’ailleurs que Rémy Pointereau, sénateur UMP du Cher, remplace à la tête de l’UMP 18 un Louis Cosyns qu’il juge définitivement « disqualifié ».

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats