Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

À la cravache

le 17 mars 2015 à 11h49

Considérant que les méthodes du nouveau maire de Lamotte-Beuvron sont trop cavalières, son opposition, drivée par l’ancien maire socialiste Alain Beignet, a décidé de démissionner en bloc du conseil municipal. Le maire Pascal Bioulac, ancien directeur du parc équestre de la commune solognote, ne s’est pas laissé désarçonner par cette ruade de ses six opposants : « Je suis déçu pour les Lamottois qui avaient voté pour eux… ».
Pour autant, Alain Beignet, qui reproche au premier magistrat et à sa majorité d’organiser des réunions du conseil à une heure trop matinale, n’a pas l’intention de dételer de la politique et il conserve son mandat de conseiller régional. En attendant, peut-être, de se remettre en selle aux élections municipales de 2020.

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats