Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Grouard souhaite rétablir le bannissement

le 15 janvier 2015 à 11h54

Le député-maire d'Orléans veut se forger une stature nationale. C'est ce qui explique sa présence accrue dans les médias depuis la rentrée de septembre et ses nombreuses initiatives publiques, dont la dernière en date, le 13 janvier, a été d'entraîner – "spontanément", a-t-il cru bon de préciser – tous ses collègues députés à chanter la Marseillaise dans les travées de l'Assemblée nationale. Mais il y a encore du pain sur la planche, comme en témoigne le titre de l'article du quotidien gratuit MetroNews : "Qui est Serge Grouard, le député qui a entonné en premier la Marseillaise ?"
Soucieux de ne pas laisser s'essouffler les trompettes de la renommée, Serge Grouard a proposé aujourd'hui même d'introduire dans le droit français "une mesure d'indignité nationale". Se référant à la Convention et à son décret de bannissement à perpétuité du territoire de la République pour les émigrés – ce qui est assez cocasse pour un élu de l'UMP –, le maire d'Orléans suggère que cette même mesure d'indignité nationale, avec interdiction de retour sur le territoire français, soit prise pour ceux qui combattent la République, au Moyen-Orient ou ailleurs.
On rappellera que le bannissement, issu du droit nordique, a été en vigueur en France jusqu'à une date récente. Initialement, il correspondait à une perte de protection de la loi et le banni risquait même la mort s'il revenait sur le territoire qui lui était interdit. L'un des derniers personnages frappés de bannissement perpétuel en France fut le roi Charles X.

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats