Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Le candidat régional de l’UMP connu demain

le 08 avril 2015 à 09h25

Demain jeudi 9 avril, sauf nouvel ajournement, la commission nationale d’investiture de l’UMP désignera sa tête de liste aux prochaines élections régionales pour le Centre-Val de Loire. Samedi dernier, à l’issue d’un séminaire auquel il avait convié les élus UMP-UDI du conseil régional, Hervé Novelli, président du groupe d’opposition et candidat de la liste d’union de la droite et du centre en 2010, a confirmé qu’il était bien de nouveau candidat à la candidature. Il se prévaut principalement du soutien de son département d’élection, l’Indre-et-Loire : le nouveau président UDI de son conseil départemental, Jean-Yves Couteau, et le maire UMP de Tours, Serge Babary, qui entouraient l’ancien secrétaire d’État, l’ont confirmé. Absent, Philippe Briand, président de la fédération départementale de l’UMP, a fait de même.
Les membres de la CNI, présidée par Christian Estrosi, auront à trancher entre le maire de Richelieu (66 ans) et celui de Neung-sur-Beuvron, Guillaume Peltier (38 ans). Ce dernier, qui ne fait pas mystère du soutien personnel de Nicolas Sarkozy, de celui d’une quinzaine de parlementaires et de nombreux élus régionaux, tant de l’UMP que de l’UDI, mise sur le travail effectué depuis près d’un an sur le terrain et le temps passé à convaincre les plus rétifs du bien-fondé de sa candidature. Il sait aussi qu’il a des ennemis farouches, comme le maire d’Orléans qui refuse de confier la Région à « ce Rastignac en culotte courte. »
Quel que soit le résultat jeudi, il faudra ensuite s’entendre avec l’UDI pour savoir qui de Philippe Vigier, désigné tête de file par le parti centriste, ou du candidat de l’UMP, sera la tête d’une liste d’union UMP-UDI. Car Hervé Novelli a justement rappelé samedi que les récentes élections départementales avaient prouvé la pertinence du rassemblement de la droite et du centre. Il faudra ensuite trancher la délicate question de la présence du Modem, allié à la gauche à Tours et membre de la majorité municipale à Orléans… Les discussions pourraient bien durer tout le printemps…

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats