Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire uneMars2020 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • devup
  • caisse epargne2020

Le vingt-et-unième CAP

le 28 octobre 2015 à 10h29

Nous nous gaussions, dans une édition récente, de la multiplication des CAP, ces contrats d’appui aux projets distribués par la Région aux entreprises de son territoire. Nous en avions recensé une vingtaine, ce qui nous avait d’ailleurs valu un droit de réponse cinglant de la vice-présidente Marie-Madeleine Mialot, auquel nous avions répondu à la suite (cf. LV n°646).
Notre décompte comportait un oubli. Un vingt-et-unième CAP vient de faire son apparition à la Région : François Bonneau est, en effet, très fier d’annoncer le ralliement à son panache rose de CAP 21, le petit mouvement politique créé par Corinne Lepage, qui s’est récemment exfiltrée avec ses maigres troupes du MoDem : le vent de CAP 21 n’a pas soufflé dans le même sens que celui de François Bayrou et les aiguilles de leurs girouettes respectives se retrouvent en sens opposé. 
CAP 21 aura deux élus régionaux en cas de victoire de son allié socialiste, ce qui semble peu probable au vu des sondages, et aucun en cas de défaite. Le MoDem a pris un vent plus porteur puisque le mouvement orange semble assuré d’envoyer au moins cinq élus à Orléans en cas de victoire de ses alliés LR-UDI. 

Affaires publiques

L'écolo-circus a planté son barnum à Tours

C’est à Tours que l’ « écolo-circus » avait décidé de…

Reprise manquée pour Frank Supplisson

Frank Supplisson ne fera pas tout de suite son entrée…

Petits arrangements entre amis tourangeaux

Pathos dégoulinant, hommage appuyé aux pères fondateurs…

Sondage

LE DÉCONFINEMENT VOUS SEMBLE-T-IL BIEN PRÉPARÉ ?

Montrer les résultats

  • afpi2020