Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Logomachie

le 18 mars 2015 à 14h43

Le nouveau logo de la région Centre-Val de Loire, un cœur stylisé aux oreillettes jaune et bleu et au ventricule unique vert prairie, traversé par une ondulation censée représenter la Loire, suscite les mêmes commentaires moqueurs que les épures proposées le mois dernier par le service communication de la Ville de Tours. Il fallait s’y attendre ! Les goûts et les couleurs étant ce qu’ils sont, les graphistes des deux collectivités territoriales, appelés à la rescousse pour ne pas engager de frais de conception en période de disette budgétaire, n’ont pas vraiment réussi à faire l’unanimité.
Mais si le fer de la contestation a été brandi en Touraine par un collectif « de professionnels, étudiants et amateurs du design graphique », la polémique prend un tour beaucoup plus politique à l’échelon régional. Premier à réagir à ce qu’il a qualifié de « poisson d’avril », Philippe Vigier, candidat centriste à la présidence de Région, s’est attiré les foudres du 1er vice-président Jean-Marie Beffara. Celui-ci, dans un communiqué au style poussif et à la syntaxe approximative, défend le travail de « vrais professionnels, fonctionnaires et agents du conseil régional (qui) ont travaillé depuis plusieurs mois (sic) pour élaborer ce nouveau visuel ». La logomachie a remplacé les grandes joutes verbales d’antan. C’est un peu triste… 

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats