Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 788 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2022

Une région Centre-Val de Loire toute bleue

le 30 mars 2015 à 12h03

Ce lundi matin, les six conseils départementaux de la région Centre-Val de Loire ont une majorité de centre-droit. Les deux défaites qui avaient fait basculer à gauche le Cher en 2004 et l’Indre-et-Loire en 2008 sont donc effacées : le deuxième tour des élections départementales, dimanche 29, a même pris une allure de triomphe en Eure-et-Loir (28 sièges contre 2 qui reviennent à un binôme divers gauche à Lucé), dans le Loiret (36 sièges contre 6 à la gauche, qui reste toutefois bien implantée en banlieue orléanaise), dans l’Indre (20 sièges contre 6) et le Loir-et-Cher (22 contre 8). Fraîchement reprise, l’Indre-et-Loire se donne largement à sa nouvelle majorité (30 sièges contre 8). Le score est un peu plus serré dans le Cher (24 sièges contre 14 que se partagent le PS, qui conserve 3 des 4 cantons de Bourges, et le Front de gauche, qui gagne les 4 sièges en jeu à Vierzon). Il est à noter que le FN, qui s’était maintenu dans 13 des 19 cantons du Cher, ne gagne aucun siège.
Trois présidents en exercice restent en place : Albéric de Montgolfier en Eure-et-Loir, Louis Pinton dans l’Indre et Maurice Leroy dans le Loir-et-Cher. Dans le Loiret, ce n’est plus un secret, Hugues Saury (Olivet) devrait succéder à Éric Doligé, qui ne se représentait pas. Dans le Cher, le fauteuil devrait revenir au maire UMP d’Aubigny-sur-Nère, Michel Autissier. Dans la très œcuménique Indre-et-Loire, l’UMP laisse deux UDI se disputer le fauteuil présidentiel : Jean-Yves Couteau, premier adjoint de Philippe Briand à la mairie de St-Cyr-sur-Loire, sera favori face à Pierre Louault, élu à Loches.

Affaires publiques

Serge Grouard dans l’anonymat

Si la candidature de Serge Grouard à la présidence des…

Recours

Il fallait s’y attendre ! Battu de 11 voix sur la 5

Poker mentor

La nomination d’Emmanuel Porcher à la direction générale…

Le président d’Orléans Métropole mis en minorité

Au moment où il a pris la parole, hier au soir, pour…

La gouvernance d’Orléans Métropole au bord de l’implosion

Pour une fois, les Orléanais, qui regardent souvent…

Sondage

La rentrée
sociale sera-t-
elle agitée ?

Montrer les résultats