Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Escem, une nouvelle vie commence

le 01 juillet 2016 à 16h13

Après les affres de l'aventure France Business School, l'École supérieure de commerce et de management (Escem) de Tours-Poitiers-Orléans va devenir un pôle d'enseignement, de bac à bac+5, en management, tourisme, numérique et informatique. Tel est le choix des deux nouveaux propriétaires, Sup de Co La Rochelle et le Réseau des Grandes Écoles Spécialisées (GES), qui ont signé hier jeudi le rachat du fonds de commerce de l'Escem via leur association commune Top Éducation. Les trois campus du quartier des Fontaines, à Tours, de la rue de l'Ancienne Comédie, à Poitiers, et du boulevard de Châteaudun, à Orléans, sont conservés par les repreneurs.
Le sinistre fBS aura laissé une ardoise de l'ordre de 60 M€ à ses différents partenaires (l'Escem et les ESC d'Amiens, de Clermont-Ferrand et de Brest) et que la seule CCI Touraine aura perdu dans l'aventure 8 M€, ce qui l'oblige à prendre de sévères mesures de restructuration. Il est à noter que Sup de Co La Rochelle, co-repreneur aujourd'hui de l'Escem, avait décliné la proposition des quatre écoles fondatrices de rejoindre fBS.

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats