Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magjuin2022 Lire LV 788 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2022

Escem, une nouvelle vie commence

le 01 juillet 2016 à 16h13

Après les affres de l'aventure France Business School, l'École supérieure de commerce et de management (Escem) de Tours-Poitiers-Orléans va devenir un pôle d'enseignement, de bac à bac+5, en management, tourisme, numérique et informatique. Tel est le choix des deux nouveaux propriétaires, Sup de Co La Rochelle et le Réseau des Grandes Écoles Spécialisées (GES), qui ont signé hier jeudi le rachat du fonds de commerce de l'Escem via leur association commune Top Éducation. Les trois campus du quartier des Fontaines, à Tours, de la rue de l'Ancienne Comédie, à Poitiers, et du boulevard de Châteaudun, à Orléans, sont conservés par les repreneurs.
Le sinistre fBS aura laissé une ardoise de l'ordre de 60 M€ à ses différents partenaires (l'Escem et les ESC d'Amiens, de Clermont-Ferrand et de Brest) et que la seule CCI Touraine aura perdu dans l'aventure 8 M€, ce qui l'oblige à prendre de sévères mesures de restructuration. Il est à noter que Sup de Co La Rochelle, co-repreneur aujourd'hui de l'Escem, avait décliné la proposition des quatre écoles fondatrices de rejoindre fBS.

Affaires publiques

Serge Grouard dans l’anonymat

Si la candidature de Serge Grouard à la présidence des…

Recours

Il fallait s’y attendre ! Battu de 11 voix sur la 5

Poker mentor

La nomination d’Emmanuel Porcher à la direction générale…

Le président d’Orléans Métropole mis en minorité

Au moment où il a pris la parole, hier au soir, pour…

La gouvernance d’Orléans Métropole au bord de l’implosion

Pour une fois, les Orléanais, qui regardent souvent…

Sondage

La rentrée
sociale sera-t-
elle agitée ?

Montrer les résultats