Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Le maire de Tours se met en ordre de bataille

le 17 juillet 2018 à 15h02

Devenu maire de Tours sur un coup de dés, Christophe Bouchet ne veut rien laisser au hasard dans la perspective des prochaines élections municipales, où il se représentera, cette fois comme tête de liste. Il a donc décidé de mettre de l’ordre dans ses équipes. Son directeur de cabinet, recruté il y a deux ans par Serge Babary, quittera son poste à la fin du mois d'août. Et la période d'essai du chef de cabinet, arrivé il y a peu, n’a pas été renouvelée. Quant à la communication, elle est depuis quelques mois entre les mains d'une nouvelle directrice, venue de l'office de tourisme de la ville. Mais on imagine que l'ancien journaliste Christophe Bouchet s'intéresse de très près à la question, d'autant qu'il est délégué national à la communication de son parti, le MRSL (Mouvement radical, social et libéral), issu de la fusion entre les radicaux valoisiens et le parti radical de gauche. Curieusement, la seconde déléguée nationale à la communication du MRSL est une autre tourangelle, Mélanie Fortier, conseillère régionale membre du groupe socialistes, radicaux et démocrates et candidate l'an passé de l'union de la gauche non communiste sur la 5e circonscription d'Indre-et-Loire (5,17 % des suffrages). On ne pourra pas reprocher au maire de Tours son manque d'ouverture.

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats