Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

A Bourges, on confine mais on discute

le 30 mars 2020 à 17h03

A Bourges, les discussions en vue du second tour des élections municipales se déroulent mezzo voce… dans une discrétion qui sied bien à ces temps de confinement. A gauche, l’avocat Yann Galut, arrivé assez nettement en tête au premier tour (4 570 voix, soit 32,43 % des suffrages exprimés) avec sa coalition mêlant PS, EELV, LFI, PCF et Génération.s, confirme qu’il a bien ouvert des discussions avec sa rivale Irène Félix. Cette dernière, en rupture avec le PS, a réussi à obtenir 17,33 % des suffrages avec une liste dissidente. « Les choses avancent, le seul point de désaccord résidant dans les exigences d’Irène Félix. Il faut qu’elle comprenne que la logique des élections municipales est bien celle d’une prime accordée à la liste arrivée en tête » , croit utile de rappeler Yann Galut. A droite et au centre-droit, Philippe Mousny, qui a obtenu exactement le même score, au bulletin près (3 418 voix, soit 24,25 % des suffrages exprimés) que le maire sortant Pascal Blanc dont il fut l’adjoint aux travaux, confirme aussi que des pourparlers ont été engagés entre les deux listes et se dit favorable à leur fusion, mais sous conditions. Beaucoup d’observateurs jugent improbable ce rapprochement, compte tenu de l’antagonisme entre les deux têtes de liste. Invoquant l’urgence de la crise sanitaire, Pascal Blanc a d’ailleurs fait savoir que « les discussions étaient au point mort ».

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats