Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire mars2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Ça sent le roussi à St-Pierre-des-Corps

le 26 mai 2020 à 15h53

Communiste depuis un siècle et l’arrivée à l'Hôtel de Ville, le 30 novembre 1919, d’une liste essentiellement composée d’ouvriers et de cheminots, St-Pierre-des-Corps n’a jamais été aussi près de basculer. Le socialiste Cyrille Jeanneau, dont la liste est arrivée troisième du scrutin du 15 mars avec 15,52 % des suffrages, vient d’annoncer qu’il renonçait à faire alliance avec la liste communiste conduite par Michel Soulas, deuxième avec 27,43 % des voix. Dans l’hypothèse d’une triangulaire opposant les deux premiers nommés au médecin divers droite Emmanuel François, en tête après le premier tour (29,35 %), la position des écologistes de François Lefèvre (11,84 %) et le ralliement éventuel à l’une ou l’autre liste du candidat soutenu par LaRem Jean-Marc Pichon (7,31 %) seront déterminants.
Michel Soulas, un proviseur de lycée professionnel de 63 ans, avait été désigné l’an passé par les militants comme tête de liste communiste, Marie-France Beaufils, maire de cette commune de 16 000 habitants durant trente-sept ans (1983-2020), ayant décidé de ne pas se représenter. L’année 2020 est hautement symbolique puisqu’elle marquera, fin décembre, le centième anniversaire du Congrès de Tours, où fut créée la section française de l’internationale communiste, ancêtre du PCF.

Affaires publiques

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Tours Métropole veut son propre plan de relance

La métropole tourangelle ne veut pas jouer les seconds…

Sondage

CROYEZ-VOUS À UNE SORTIE DE CRISE EN MAI ?

Montrer les résultats