Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Du plomb dans l’aile

le 12 septembre 2020 à 11h24

C’est en faisant preuve d’une confondante désinvolture que Wilfried Schwartz et Emmanuel Denis, respectivement président de Tours Métropole et maire de Tours, ont annulé sans crier gare leur conférence de presse commune de vendredi, prévue à 13 h 30 entre la poire et le fromage. Le ventre creux et la bave aux lèvres, furieux de s'être fait poser un lapin, les plumitifs convoqués pour des prunes ont passé leurs nerfs sur la malheureuse hôtesse que les deux cuistres avaient laissée, seule, affronter le courroux médiatique. 
Le menu proposé par celui qui affirmait ce matin dans l'hagiographie que lui consacrait La Nouvelle République, ne pas être « dans la cuisine politique », était pourtant alléchant : la nouvelle gouvernance avait, en effet, prévu d’aborder l’aide aux entreprises, la régie alimentaire, le développement touristique… et le sort de l’aéroport de Tours. En dépit des dénégations du service de communication métropolitain, c’est bien ce dernier sujet qui aurait justifié l’annulation de la conférence de presse. Le matin même au conseil régional, les élus écologistes votaient contre l’augmentation de la subvention (1,27 M€, soit un coup de pouce de 283 000 € par rapport au budget initial de la Région) accordée au syndicat mixte qui gère l’aéroport. De quoi susciter le courroux de Wilfried Schwartz et embarrasser le maire de Tours Emmanuel Denis, récemment élu sixième vice-présidence de la Métropole en charge de la transition écologique… et de la politique aéroportuaire !

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats