Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Divorce en Loir-et-Cher

le 21 octobre 2020 à 19h30

Ce qui était au départ une banale sanction contre une élue du conseil départemental de Loir-et-Cher, fortement suspectée d’avoir participé à une entreprise de déstabilisation du président de la collectivité (cf. LV n°755), se transforme en scandale. Exclue du groupe UPLC le 19 octobre et mise en congé le lendemain du secrétariat départemental des Républicains, Christina Brown contre-attaque en évoquant « des comportements violents » et en accusant un collègue masculin d’agression sexuelle ; les faits se seraient déroulés il y a cinq ans. Une autre conseillère départementale, Isabelle Gasselin, rapporte qu’elle aurait été victime des agissements du même élu le 28 août dernier. Si le parquet de Blois a lancé une enquête préliminaire, l’identité de l’auteur présumé des faits reste inconnue. Une chose est en revanche certaine : s'il est confondu, il ne sera pas à la noce.

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats