Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2020 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Les centristes à la manœuvre

le 14 septembre 2020 à 15h40

Les élections régionales approchent et l’UDI se rapproche de ses vieux amis. Si le parti centriste présidé par Jean-Christophe Lagarde avait invité le MoDem Marc Fesneau à son Université d’été de l’an passé à Port Barcarès, il s’en est bien gardé cette année pour l’édition de Vendôme (11-12 septembre)… tout en affirmant que les deux ministres loir-et-chériens du gouvernement Castex, Jacqueline Gourault et Marc Fesneau, avaient décliné son invitation… ce que le dernier cité s’est empressé de démentir.
Cette année, l’UDI a préféré faire venir des têtes de file de la droite, le président du Sénat Gérard Larcher et la présidente de la Région Île-de-France Valérie Pécresse. Venu tout exprès de Russie revoir ses amis centristes, Maurice Leroy a fait savoir qu’il soutiendrait la candidature du n°2 des Républicains Guillaume Peltier aux prochaines élections régionales. Et pour sceller définitivement ces retrouvailles entre LR et UDI, le même Guillaume Peltier a invité Jean-Louis Borloo, le fondateur de l’UDI, à sa fête de La Violette, samedi à La Marolle-en-Sologne.
Samedi dernier, alors que l’UDI achevait son Université d’été vendômoise, La République en Marche et le MoDem se réunissaient à Amboise, sous le haut-patronage du député Daniel Labaronne, pour préparer leur candidature commune aux élections régionales de mars. La liste LaRem-MoDem sera probablement conduite par Marc Fesneau, qu’Emmanuel Macron presse de se jeter dans la bataille. Plusieurs contacts ont été pris avec des personnalités locales, de droite comme de gauche, pour qu’elles rejoignent la liste estampillée majorité présidentielle. Certains seraient tentés...
Il ne serait d’ailleurs pas totalement impossible que Philippe Vigier, figure de proue de la liste UDI-LR-MoDem sur laquelle figurait en bonne place Marc Fesneau lors du scrutin régional de 2015, vienne donner un coup de main à son ancien colistier ; le député d’Eure-et-Loir a, en effet, rejoint l’union des centres, le groupe constitué par le MoDem à l’Assemblée nationale. Un premier pas vers une union plus étroite ?

Affaires publiques

Les centristes à la manœuvre

Les élections régionales approchent et l’UDI se rapproche…

Du plomb dans l’aile

C’est en faisant preuve d’une confondante désinvolture…

François Bonneau veut une part de TVA

Si François Bonneau, le président socialiste de la Région…

Décès de Nicolas Bonneau

Victime d’un accident vasculaire cérébral il y a quelques…

On a fini de rigoler à Tours Métropole
EXCLUSIF

La nouvelle gouvernance « consensuelle » de Tours Métropole…

Sondage

LE DÉCONFINEMENT VOUS SEMBLE-T-IL BIEN PRÉPARÉ ?

Montrer les résultats

  • afpi2020