Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Les femmes du président

le 22 octobre 2020 à 20h27

On connaissait les hommes du président, les cinq poseurs de micro à l’origine du scandale du Watergate, le Loir-et-Cher a désormais les femmes du président. Elles sont huit, et non pas cinq, et menées par Catherine Lhéritier, vice-présidente du conseil départemental et binôme sur le canton d’Onzain du président de la collectivité, Nicolas Perruchot.
Ces huit élues, toutes membres du groupe UPLC, montent au créneau pour défendre l’honneur de l’institution, mis en cause par deux de leurs collègues, Christina Brown – exclue de l’UPLC – et Isabelle Gasselin, et rappeler que six des quinze femmes siégeant au conseil départemental ont des délégations importantes et qu’elles se voient confier des portefeuilles essentiels, dont l’action sociale qui représente à elle seule 60 % du budget.
Visiblement, ces conseillères membres de la majorité de droite et du centre-droit n’ont guère apprécié qu’Isabelle Gasselin suggère qu’elle ne devait sa vice-présidence qu’à la parité et non à ses « deux bacs + 5 ou (son) expérience professionnelle ».
Dans le camp d’en face, Geneviève Baraban, chef de file de l’opposition de gauche, s’est aussi démarquée des deux dissidentes, expliquant n’avoir jamais assisté « à de telles manifestations de machisme et de comportement inapproprié au sein de cette assemblée départementale », précisant qu’elle aurait « trouvé cela intolérable » et n’aurait « pas manqué d’intervenir ».

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats