Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire mars2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

On a fini de rigoler à Tours Métropole

le 27 août 2020 à 19h57

EXCLUSIF

La nouvelle gouvernance « consensuelle » de Tours Métropole vient de connaître son premier raté. Frédéric Baudin-Cullière, dgs de la collectivité depuis mars 2018 après avoir été celui de la Ville de Tours entre décembre 2014 et février 2018, aurait été débarqué par son nouveau président, le maire de La Riche Wilfried Schwartz. Pourtant, l’ancien dgs de Jean-François Copé à Meaux (2002-2014) semblait protégé par le maire de St-Cyr-sur-Loire et past président de Tours Métropole, Philippe Briand, qui ne manquait jamais de louer ses grandes qualités. Ce soutien d’un homme de droite n’a pas dû suffire à amadouer l’ancien socialiste Wilfried Schwartz. L’idylle avec son prédécesseur, si complaisamment étalée durant leur larmoyant passage de témoin, semble en tout cas à remiser au rayon des souvenirs. Le sang ne devrait pas tarder à gicler sur les murs.

Affaires publiques

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Tours Métropole veut son propre plan de relance

La métropole tourangelle ne veut pas jouer les seconds…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats