Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Orléans unit sa gauche, Tours son centre-droit

le 01 juin 2020 à 12h38

À Orléans comme à Tours, les unions en vue du tour décisif des élections municipales (dimanche 28 juin) se précisent. Sans surprise, et en dépit des rancœurs accumulées ces derniers mois, la liste Orléans Solidaire Écologie de Jean-Philippe Grand (19,21 % au premier tour) a fusionné avec celle du PS et du PCF, qui avait l’ambition de Faire Respirer Orléans (12,92 % au premier tour). Jean-Philippe Grand la conduira, devant la communiste Dominique Tripet et les socialistes Baptiste Chapuis et Valérie Corre. Elle affrontera les deux anciens maires, amis devenus rivaux, Serge Grouard (35,62 %), qui poursuit ses discussions avec les colistiers de Nathalie Kerrien (6,53 %), et Olivier Carré (24,11 %).
À Tours, le maire sortant Christophe Bouchet annoncera demain, au côté de Benoist Pierre, la fusion de leurs listes, soutenues respectivement par LR et l’UDI (25,62 % pour Christophe Bouchet) et par LaREM (12,67 % pour Benoist Pierre). Pas sûr que cette union, qu’il aurait été plus judicieux de sceller avant le premier tour, suffise à battre celle, très large, de la gauche (EELV, PS, Génération-s, LFI et PCF) conduite par l’écologiste Emmanuel Denis (35,45 % au premier tour) qui bénéficie de surcroît d’une réserve de voix supérieure à celle de ses adversaires.

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats