Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire mars2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Changement de tête régionale chez LR

le 09 février 2021 à 09h35

C’est finalement Nicolas Forissier qui sera la tête de liste des Républicains, probablement alliés à l’UDI, aux prochaines élections régionales qui se tiendront à priori au mois de juin. Pressenti depuis plusieurs mois, Guillaume Peltier a finalement préféré se concentrer sur le Loir-et-Cher, dont il est le député et dont il conduira la liste départementale au scrutin de juin, et sur la course à l’Elysée. On sait que le vice-président délégué des Républicains s’est beaucoup rapproché ces derniers mois de Xavier Bertrand, dont il ne cesse de louer l’action à la tête des Hauts-de-France.
A quelques jours de son 60e anniversaire, Nicolas Forissier peut se prévaloir d’une longue expérience politique. Député de l’Indre à 32 ans, constamment renouvelé depuis sauf en 2012, maire de La Châtre à 34 ans, l’ancien chef d’entreprise a aussi été le secrétaire d’Etat à l’Agriculture, à l’Alimentation et aux Affaires rurales de Jean-Pierre Raffarin de mars 2004 à mai 2005. Dans un communiqué commun envoyé hier au soir, Nicolas Forissier et Guillaume Peltier ont justifié leur engagement par « le besoin d’une nouvelle équipe, d’un nouveau souffle et d’une nouvelle énergie (…) au bout de près de 25 ans de gestion socialiste, communiste et Verts de la région Centre-Val de Loire ». La commission nationale d’investiture de LR devrait valider ce choix dans les prochains jours.

Affaires publiques

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Tours Métropole veut son propre plan de relance

La métropole tourangelle ne veut pas jouer les seconds…

Sondage

CROYEZ-VOUS À UNE SORTIE DE CRISE EN MAI ?

Montrer les résultats