Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Le président d’Orléans Métropole mis en minorité

le 15 octobre 2021 à 09h49

Au moment où il a pris la parole, hier au soir, pour présider la séance du conseil d’Orléans Métropole, Christophe Chaillou savait qu’il serait mis en minorité sur deux délibérations capitales. Si l’une entérinait la reprise par la Ville d’Orléans de certains équipements – opération destinée à soulager les finances mal en point de l’intercommunalité –, l’autre soumettait au vote des 89 conseillers le financement par la Métropole d’une piste de BMX et le rachat d’une friche industrielle, façon pour des municipalités de gauche de se débarrasser de dossiers coûteux et encombrants. C’en était trop pour l’ensemble des élus de droite qui dénonçaient la dérive « clientéliste » de la gouvernance.
La question de la démission du président était donc posée. « Je suis bien conscient qu’il y a un débat », avouait du bout des lèvres Christophe Chaillou avant que les maires « amis » de La Chapelle-St-Mesmin, Chécy et Fleury-les-Aubrais ne volent à son secours. Peine perdue. Les deux délibérations étaient rejetées par 53 voix contre, 34 pour et 1 abstention. Sonné, Christophe Chaillou demandait alors une suspension de séance de vingt minutes.
À son retour, encore abasourdi, le président parlait de « tirer les conséquences (du vote) sur notre fonctionnement collectif, notre gouvernance ». Rendez-vous le 20 octobre pour une conférence des maires qui « devra traiter de l’ensemble des questions évoquées ce soir », déclarait Serge Grouard. En coulisse, la maire LR d’Orléans reconnaissait qu’il ne pouvait pas « donner quitus » aux deux délibérations et, de facto, aux choix de son allié d’hier.
Désormais sans majorité, l’avenir de Christophe Chaillou à la tête d’Orléans Métropole semble très compromis.

Affaires publiques

Le président d’Orléans Métropole mis en minorité

Au moment où il a pris la parole, hier au soir, pour…

La gouvernance d’Orléans Métropole au bord de l’implosion

Pour une fois, les Orléanais, qui regardent souvent…

Philippe Briand condamné à deux ans de prison

Les verdicts du procès Bygmalion ont été rendus ce matin…

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats