Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Noir c’est noir

le 23 juin 2021 à 18h34

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie publique tourangelle. Accusé d’avoir frappé son directeur de cabinet Albin Herbette, un ancien permanent du parti socialiste qu'il avait lui-même recruté après sa prise de fonction, en juillet 2020, Wilfried Schwartz a annoncé le 23 juin qu’il démissionnait de la présidence de Tours Métropole Val de Loire : sa démission devrait être actée le 8 juillet lors d’un conseil métropolitain qui aura à charge d’élire un nouveau président.
L’altercation a eu lieu dans la matinée au terme d’un échange houleux au cours duquel son collaborateur lui avait fait part de la dégradation du climat interne et des multiples pressions subies par les agents. « Management par la terreur », « harcèlement organisé » : depuis quelques jours, les langues se déliaient et des agents évincés ou poussés vers la sortie – une vingtaine de cadres auraient quitté le navire depuis un an – se répandaient auprès des rédactions sur les pratiques managériales insupportables de Wilfried Schwartz et de sa garde rapprochée. Le 12 juin, déjà, le président de la Métropole s’en était pris violemment à sa chargée de communication Elsa Steward, depuis cette date en arrêt maladie.
Cet improbable coup de sang, à mettre au passif d’un élu dépassé par sa tâche et engagé dans la joute des élections départementales, va rebattre les cartes au sein de l'exécutif métropolitain issu le 17 juillet dernier d’un fragile compromis politique entre la droite et la gauche.

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats