Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 788 À feuilleter en ligne >
  • BTP
  • caisse epargne2022

Francofolies

le 23 février 2024 à 14h20

L’Association Francophonie Avenir (également connue sous son acronyme Afrav) veut intimer l’ordre au gouvernement de retirer du circuit ses marques « Choose France », « French Tech » et « Next 40 (pronounced forty, please) », au motif qu’elles « contreviennent à la loi linguistique de notre pays, dite loi Toubon (dite aussi loi all good, NDLR) ». Alors qu’elle vient de perdre plusieurs procès, l’association s’entête et veut demander au Conseil d’État de trancher le différend, tout en réfléchissant au dépôt d’une QPC (question prioritaire de constitutionnalité) devant le Conseil constitutionnel.
Sans prendre formellement parti pour l’un ou l’autre, on ne peut que s’étonner de cette passion française à ferrailler pour si peu et à tant en vouloir à la primauté de l’anglais, dont plus du tiers du dictionnaire est pourtant composé de mots d’origine française. Honi soit qui mal y pense.

Affaires publiques

Décès d’Olivier de Brabois

Nous avons appris hier le brusque décès d’Olivier de…

Dans l’arène

La crise agricole a projeté Marc Fesneau dans l’arène,…

Éclaté

De passage dans la région – en train, bien sûr – Marine…

Francofolies

L’Association Francophonie Avenir (également connue…

Désespéré

Le maire de Chartres était très remonté contre les pouvoirs…

Sondage

L'inflation
baissera-t-elle
en 2024 ?

Montrer les résultats