Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

La région Centre prend le virage du green business

le 21 décembre 2009 à 17h25

La région Centre prend le virage du green business

Le green business prend de l’ampleur en région Centre. Le groupe GDF Suez vient de mettre à l’étude le projet d’installation d’une plate-forme photovoltaïque à Châteaudun (28) sur la friche de 76 ha de l’Etamat (Etablissement de stockage de munitions de l’armée de terre). Le programme occuperait 25 ha et devrait représenter une production annuelle de 10 GW, soit la consommation annuelle de 3 500 foyers.  La CC du Dunois nous indiquait récemment avoir pris langue avec l’énergéticien et se déclarait prête à accompagner ce projet qui va requérir la dépollution du site, tâche qui sera, à priori, financée par l’armée.

L’Eure-et-Loir – qui compte déjà l’un des plus importants parcs français d’éoliennes – est décidément aux premières loges de ce nouveau marché, poussé par les collectivités locales. Albéric de Montgolfier, le président UMP du Conseil général, vient ainsi d’annoncer son intention de faire du département le premier producteur français d’énergie électrique photovoltaïque. Le sénateur d’Eure-et-Loir a dévoilé son intention lors de la présentation du projet de méga-parc photovoltaïque (puissance envisagée de 80 MWc) qui doit être déployé sur l’ex-base militaire de Crucey-Villages (250 ha), près de Brézolles. Le parc de Crucey représenterait à lui seul l’équivalent de la puissance installée sur le territoire métropolitain.
Par ailleurs, l’Orléanais Vergnet, le seul assemblier français d’éoliennes, annonce qu’il va produire et livrer au cours des 16 prochains mois la première tranche (30 machines) d’un contrat de 120 éoliennes (210 M€) signé l’an dernier avec l’Ethiopie. Cette commande va conduire l’entreprise (120 salariés à Ormes) à embaucher plusieurs dizaines de salariés d’ici à la fin 2010.

Affaires publiques

Le président d’Orléans Métropole mis en minorité

Au moment où il a pris la parole, hier au soir, pour…

La gouvernance d’Orléans Métropole au bord de l’implosion

Pour une fois, les Orléanais, qui regardent souvent…

Philippe Briand condamné à deux ans de prison

Les verdicts du procès Bygmalion ont été rendus ce matin…

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats