Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2020 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Altia sauve Démarais à Montoire-sur-le-Loir

le 28 avril 2010 à 16h26

Le tribunal de commerce de Blois a rendu son verdict. Il vient d’autoriser le groupe Altia (environ 200 M€ de CFA, 1 700 salariés), l’ex-branche française de l’équipementier allemand Halberg liquidé l’an passé, à reprendre le groupe Démarais, spécialisé dans la conception et la fabrication de cabines de machines agricoles et d’engins de chantier. La décision a ravi les représentants du personnel puisque le projet du groupe Altia prévoit la reprise quasi-intégrale des trois derniers sites de Démarais : Montoire-sur-le-Loir (41), le Mans (72) et Montreuil-Bellay (49), soit environ 280 salariés ; seuls une dizaine de cadres des fonctions support devraient être licenciés. Démarais, frappé de plein fouet par la crise a vu son CA fondre de 60 % pour s’établir à environ 40 M€ ; la société était d’ailleurs en redressement judiciaire depuis juillet 2009. Un premier plan social avait conduit la direction à supprimer 430 postes et à fermer les sites industriels de Marboué (28) et de Brie-Comte-Robert (77).

Affaires publiques

Lagarde ne se rend pas

Où on reparle de François Lagarde... Discret depuis la…

Les femmes du président

On connaissait les hommes du président, les cinq poseurs…

Divorce en Loir-et-Cher

Ce qui était au départ une banale sanction contre une…

Ça va et ça vient

Le nouveau président de Tours Métropole Wilfried Schwartz…

Pas sur la même longueur d’ondes

C’est au pied du mur que l’on reconnaît le maçon. Emmanuel…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE AU RENDEZ-VOUS EN 2021 ?

Montrer les résultats

  • afpi2020