Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire uneMars2020 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • devup
  • caisse epargne2020

Plastivaloire confirme son intérêt pour Bourbon

le 21 septembre 2010 à 17h01

Plastivaloire confirme son intérêt pour Bourbon

Le plasturgiste tourangeau Plastivaloire (164 M€ de CA) est en passe de réaliser une importante opération de croissance externe. Le groupe de Patrick Findeling (ci-dessus avec Hervé Novelli, secrétaire d’Etat au commerce, à l’artisanat et aux PME en septembre 2009 lors de l’annonce de mesures de restructuration) a été contraint par l’autorité des marchés financiers (AMF) de confirmer qu’il envisageait bien de reprendre le groupe Bourbon, un fabricant jurassien de pièces de plastiques décorées (187 M€, 2 230 salariés sur une douzaine de sites). Toutefois, on se refusait prudemment ces jours derniers au siège du groupe installé à Langeais (37) d’en dire davantage sur un « projet qui n’est pas encore abouti ». Cette opération pourrait être accompagnée par le Fonds de modernisation des équipementiers automobiles (FMEA), une structure financée par les constructeurs automobiles français et le Fonds Stratégique d’Investissement (FSI). Elle lui donnerait l’occasion de doubler de taille et de poursuivre ainsi une stratégie de croissance externe qui s’est déjà traduite par le rachat des actifs de Key Plastics en 2009.

Rappelons que Plastivaloire sort tout juste d’une période calamiteuse qui a conduit le groupe à supprimer près de 80 postes l’an passé. La direction avait même envisagé la fermeture du site de Chinon, avant de renoncer à ce projet suite à l’intervention des pouvoirs publics ; ces derniers avaient accepté de participer au financement d’un plan de formation dans le cadre d’un dispositif de chômage partiel de longue durée. Ces efforts de redressement ont manifestement porté leurs fruits puisque le groupe tourangeau, certes encore convalescent, est revenu dans le vert sur les six premiers mois de l’exercice 2009-2010 (+ 4,9 M€ de résultat consolidé) sur un CA de 116,3 M€.

Affaires publiques

L'écolo-circus a planté son barnum à Tours

C’est à Tours que l’ « écolo-circus » avait décidé de…

Reprise manquée pour Frank Supplisson

Frank Supplisson ne fera pas tout de suite son entrée…

Petits arrangements entre amis tourangeaux

Pathos dégoulinant, hommage appuyé aux pères fondateurs…

Sondage

LE DÉCONFINEMENT VOUS SEMBLE-T-IL BIEN PRÉPARÉ ?

Montrer les résultats

  • afpi2020