Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire mars2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Les jantes F2R quitteront-elles l'Indre pour l'Inde ?

le 20 septembre 2011 à 18h26

L’usine de production de jantes alu pour automobiles F2R, qui emploie environ 500 salariés à Diors, près de Châteauroux (36), vient d’annoncer la suppression d’une centaine d’emplois d’ici à 2012, compte tenu du non-renouvellement d'une cinquantaine de contrats d'intérim et d'un plan de départs à la retraite.
La direction de cette ancienne filiale de l’équipementier automobile Montupet, rachetée en 2009 par l’indien Deltronix, vient en outre de faire démonter des machines pour les envoyer dans la nouvelle usine Deltronix de Chennai (sud-est de l'Inde). Les syndicats s’inquiètent de cette décision – dont ils n’ont pas été avertis – et craignent que les investissements promis lors du rachat de l’usine par Deltronix ne soient pas réalisés ; les machines représenteraient, en effet, un tiers de la production. Les salariés ont donc déposé un référé auprès du tribunal de Châteauroux demandant le rapatriement des machines ; la décision du tribunal est attendue jeudi 22 septembre.

Affaires publiques

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Tours Métropole veut son propre plan de relance

La métropole tourangelle ne veut pas jouer les seconds…

Sondage

CROYEZ-VOUS À UNE SORTIE DE CRISE EN MAI ?

Montrer les résultats