Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

En crise, Doux coupe des têtes

le 24 mai 2012 à 14h17

La filière volailles bat de l'aile. Le groupe volailler breton Doux (3 300 salariés en France), qui emploie encore environ 200 salariés sur son site de Blancafort (18) spécialisé dans l'abattage de dindes, vient de débarquer son directeur général Guy Odri. Ce dernier a été remplacé par Jean-Charles Doux, le fils de l’actuel président et principal actionnaire. Ce changement intervient alors que le groupe est l’objet de rumeurs - démenties par la direction -, qui laissent envisager un dépôt de bilan imminent. Les dirigeants ont rencontré hier Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif afin d'évoquer une situation jugée critique.

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats