Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2020 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

La filière automobile régionale craint la sortie de route

le 04 octobre 2012 à 17h45

La filière automobile régionale craint la sortie de route

Les difficultés rencontrées par les constructeurs automobiles produisent leurs effets toxiques sur les équipementiers et les sous-traitants régionaux. Le fabricant de jantes et de culasses Montupet, qui exploite une importante unité industrielle à Châteauroux (36), a d’ores et déjà annoncé « une baisse sensible » de la charge pour le second semestre. Le trou d’air affectera l’usine castelroussine ainsi que celles de Laigneville (60) et de Belfast. Stéphane Magnan, le pdg de Montupet, n’a pas exclu de recourir à des mesures de chômage partiel. L’équipementier FCI à Epernon (28), en passe d’être racheté par Delphi, essuie aussi la tempête. De source syndicale, l’usine (576 salariés) spécialisée dans la connectique automobile est en proie à une importante baisse de charge. Des jours de repos ont été imposés aux collaborateurs du site dès le mois de juin. Et la programmation de la production 2013 n’est pas placée sous les meilleurs auspices.
A Joué-lès-Tours (37), les inquiétudes convergent vers l’usine Michelin, une unité dédiée à la fabrication de pneus poids lourds (environ 1 000 salariés). Le recul prononcé enregistré sur le marché européen vient d’obliger la direction à instaurer des mesures de chômage partiel, « le vendredi après-midi, le vendredi soir et le samedi matin », nous indique un délégué syndical. En 2012, le nombre de pneus fabriqués à Joué-lès-Tours n'aurait représenté que 55 % de la capacité totale de production (environ 1,2 million d’unités). Et, toujours de source syndicale, les prévisions 2013 tablent plutôt sur des volumes  inférieurs à 50 % de cette capacité. « Tous les clignotants sont au rouge… », s’inquiète d'ailleurs, à propos de l’usine tourangelle, un délégué central CFE-GGC du groupe clermontois.

Affaires publiques

Les centristes à la manœuvre

Les élections régionales approchent et l’UDI se rapproche…

Du plomb dans l’aile

C’est en faisant preuve d’une confondante désinvolture…

François Bonneau veut une part de TVA

Si François Bonneau, le président socialiste de la Région…

Décès de Nicolas Bonneau

Victime d’un accident vasculaire cérébral il y a quelques…

On a fini de rigoler à Tours Métropole
EXCLUSIF

La nouvelle gouvernance « consensuelle » de Tours Métropole…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE AU RENDEZ-VOUS EN 2021 ?

Montrer les résultats

  • afpi2020