Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Le nouveau dg de Doux ne rassure pas les salariés

le 20 juin 2012 à 15h53

Le groupe volailler Doux, placé en redressement judiciaire, vient de nommer Michel Léonard, ex-président du directoire de Lactalis, au poste de directeur général délégué. Il succède à Guy Odri, sèchement licencié quinze jours avant le dépôt de bilan. Diplômé d’HEC, Michel Léonard a débuté sa carrière chez Danone, notamment comme directeur du marketing d’Evian. Il a intégré en 1982 le groupe Prouvost avant de rejoindre Bongrain, dont il a été le président du directoire jusqu’en 2003.

Chargé de redresser la barre du groupe, Michel Léonard arrive dans un climat social des plus tendus. Sur le site historique de Châteaulin (29), la production a beaucoup baissé et les syndicats viennent d’apprendre l’arrêt du travail des équipes de nuit dès la semaine prochaine. Fournisseurs et éleveurs sont inquiets et les sites sont approvisionnés « au compte goutte ». L’annonce de cette nomination, loin de calmer les esprits, renforce la mobilisation : la CFDT agroalimentaire a appelé à un rassemblement, samedi 23 juin à Châteaulin, conviant salariés, fournisseurs et éleveurs. Rappelons que le groupe breton exploite deux unités d'abattage en région Centre à Blancafort (18) et Boynes (45), une usine d'aliments à Clémont (18) ainsi qu'un couvoir à Amilly (45).

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats