Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Magdecembre2019 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >

Les sites Doux de Blancafort et Boynes menacés

le 27 juillet 2012 à 11h59

A quelques minutes de l’examen de l’avenir du groupe Doux par le tribunal de commerce de Quimper, deux options sont sur la table : une reprise choisie parmi 13 offres, dont celle du consortium Sofiprotéol, et un plan de continuation, avec, au côté de Charles Doux, une entrée majoritaire (80 %) de la banque Barclays prête à convertir sa créance (140 M€) en capital.
Cette décision, qui sera vraisemblablement mise en délibéré, devra être tranchée au plus tard le 31 juillet. « Les administrateurs ne pourront garantir les salaires dans le cadre des AGS pour le mois d’août », met en garde Françoise Lavisse, déléguée CFTC à Blancafort (18), unité d’abattage menacée par la suppression de la moitié, voire de la totalité de ses quelque 200 postes. « Dans le cas d’une reprise par Sofiprotéol, 90 postes seraient supprimés à Blancafort et une cinquantaine à Boynes (45) tandis que Charles Doux liquiderait ces sites ainsi que toutes les unités de frais pour ne conserver que les pôles de produits élaborés et congelés », détaille-t-elle.
En cas d’adoption du plan de Sofiprotéol, le volailler Duc serait candidat à la reprise du site de Blancafort et, en association avec le spécialiste de la nutrition animale Glon Sanders, de l’usine d’aliments de Clémont (18). Sur les trois sites Doux Poussins à Châteaulin (29), La Harmoye (22) et Amilly (45), seul ce dernier pourrait conserver 12 de ses 18 postes.

Affaires publiques

Jean-Louis Borloo à la rescousse de Christophe Bouchet

Selon nos informations, l’ex-président de l’UDI et…

Franck Lorho, retour à Chartres
EXCLUSIF

Selon nos informations, Franck Lorho va succéder à Jean-Charles…

Valentin Doligé futur président de l'Udel

Candidat pressenti, seul en lice pour le moment, Valentin…

Olivier Carré, non sans remous

Comme on le pressentait depuis plusieurs semaines, La…

Investitures LREM : Orléans on, Tours off ?

Dans le quotidien L’Opinion

Sondage

LA REPRISE DE
L'EMPLOI EST-ELLE
DURABLE ?

Montrer les résultats

  • afpi2020