Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2020 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

L'apprentissage industriel en mal de candidats

le 12 mars 2013 à 17h37

L'apprentissage industriel en mal de candidats

Les chefs d’entreprise de la région Centre sont en proie à un véritable paradoxe. Alors que le chômage n’a jamais été aussi élevé, ils rencontrent des difficultés de recrutement sur des métiers traditionnels de l’industrie, accessibles dès le CAP (niveau V) : chaudronnerie, outillage, productique… « Sur 950 apprentis inscrits au sein du réseau CFAI, 100 contrats en entreprise – de professionnalisation, d’apprentissage – n’ont pas trouvé preneur cette année ! », regrette Stéphan Chaligné, secrétaire général pour la région Centre de l’UIMM. Et selon la dernière étude de l’observatoire des métiers et des qualifications de la métallurgie, les besoins nationaux en recrutement seront de l’ordre de 60 000 à 80 000 personnes par an dans les prochaines années. Les acteurs de la formation se mobilisent pour revaloriser ce secteur et ses formations, et ce dès le niveau V. Semaine de l’industrie, partenariats… La région Centre a mené cette année un travail étroit de concertation avec les branches professionnelles afin de construire une offre de formation qui propose une main d’œuvre qualifiée, formée à un métier. L’alternance constitue, dans ce cadre, une réponse particulièrement adaptée, comme le prouve l’envol des filières en apprentissage. En dix ans, le nombre d’apprentis a augmenté de 20 % et le niveau de qualification s’est élevé. Depuis 2005, la Région a ouvert 224 nouvelles formations en apprentissage, dont 118 relevant de l’enseignement supérieur. Offrant de multiples avantages en formant un salarié à sa culture d’entreprise, l’alternance est plébiscitée : « Beaucoup de chefs d’entreprises rechignent à s’engager dans l’apprentissage qui constitue pourtant l’un des meilleurs viviers pour intégrer rapidement des salariés », souligne ainsi Patrice Remanjou, gérant de Menetou Mécanique. Une piste à suivre !

Affaires publiques

Exclusion

Échaudé par les remous internes de ces dernières semaines…

Ça va et ça vient

Le nouveau président de Tours Métropole Wilfried Schwartz…

Pas sur la même longueur d’ondes

C’est au pied du mur que l’on reconnaît le maçon. Emmanuel…

À Tours, c’est pas tous les jours Noël
EXCLUSIF

En présentant hier sa 1ère vice-présidente Cathy Savourey,…

Les centristes à la manœuvre

Les élections régionales approchent et l’UDI se rapproche…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE AU RENDEZ-VOUS EN 2021 ?

Montrer les résultats

  • afpi2020