Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Les sites Fagor-Brandt de Vendôme et d’Orléans en sursis

le 24 octobre 2013 à 16h19

Le CCE du groupe d’électroménager Fagor-Brandt (1 870 salariés en France), qui s’est tenu aujourd’hui au siège du groupe à Rueil-Malmaison (92), ne s’est pas soldé par des annonces de fermeture d'usines, ni celle de St-Ouen-Vendôme (41), ni celle de St-Jean-de-la Ruelle-Orléans (45), qui emploient respectivement 230 et 530 salariés en CDI.
La direction, qui fait face à une situation de trésorerie très difficile, a annoncé qu’une procédure dite de « pré-concurso » (pré-concours en français, NDLR), qui ne doit pas être confondue avec une procédure de redressement judiciaire, avait été ouverte le 17 octobre en Espagne. Elle vise à trouver à l’issue d’une durée maximum de 3 mois et 21 jours les financements nécessaires à la poursuite de l’activité et la mise en œuvre du plan stratégique ; ce dernier se traduira « inéluctablement » par la fermeture de capacités, nous indique une source proche du dossier. St-Ouen et St-Jean-de-la-Ruelle ne sont pas tirées d’affaire : loin s'en faut…

Affaires publiques

Le président d’Orléans Métropole mis en minorité

Au moment où il a pris la parole, hier au soir, pour…

La gouvernance d’Orléans Métropole au bord de l’implosion

Pour une fois, les Orléanais, qui regardent souvent…

Philippe Briand condamné à deux ans de prison

Les verdicts du procès Bygmalion ont été rendus ce matin…

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats