Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2020 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Pfizer Amboise devra son salut à Fareva

le 12 septembre 2013 à 17h00

Pfizer Amboise devra son salut à Fareva

Les 480 salariés de l’usine Pfizer de Pocé-sur-Cisse, près d’Amboise (37) doivent se sentir soulagés. Le site réputé pour la fabrication du Viagra, la célèbre pilule contre les troubles de l’érection – qui ne représente pourtant que 10 % de son CA – change in extremis de propriétaire. Il vient d’être racheté par le groupe français Fareva, un façonnier pharmaceutique et cosmétique (1,2 Md€ de CA attendus en 2013) fondé par l’ardéchois Bernard Fraisse. Cette reprise providentielle, qui dissipe le spectre de la fermeture, a été négociée âprement par les dirigeants de Fareva : Pfizer laissera in situ une partie très importante de la charge actuelle pendant une durée de dix ans. En contrepartie, Fareva s’est engagé à maintenir l’effectif pendant cinq ans.
Pfizer est une vieille connaissance de Fareva puisque ce dernier a déjà repris deux usines du n°1 mondial du médicament, à Angers (49) et au Val-de-Reuil (27). « Nous coopérons dans une logique industrielle de long terme », nous indique Bernard Fraisse, séduit par les savoir-faire de l’usine tourangelle, en particulier dans le domaine des injectables stériles, une forme galénique très demandée par les donneurs d’ordre, et par ses importantes capacités de conditionnement capables d’exporter dans 120 à 130 pays. En parallèle, Fareva a obtenu de Pfizer qu’il reconduise l’ensemble des contrats de sous-traitance qui le lient à lui, et ce jusqu’en 2019.
Fareva n’est pas un inconnu en région Centre puisque ce sous-traitant établi sur trois marchés – la pharmacie, la cosmétique et les produits ménagers – a repris en 2008 le site Baxter d’Amilly, près de Montargis (45). Celui-ci a été repositionné depuis cette date autour de deux activités : les dispositifs médicaux, et notamment un pansement innovant destiné aux palies chroniques, et le conditionnement d’huiles alimentaires via une technologie aérosol brevetée.

Affaires publiques

Les femmes du président

On connaissait les hommes du président, les cinq poseurs…

Divorce en Loir-et-Cher

Ce qui était au départ une banale sanction contre une…

Ça va et ça vient

Le nouveau président de Tours Métropole Wilfried Schwartz…

Pas sur la même longueur d’ondes

C’est au pied du mur que l’on reconnaît le maçon. Emmanuel…

À Tours, c’est pas tous les jours Noël
EXCLUSIF

En présentant hier sa 1ère vice-présidente Cathy Savourey,…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE AU RENDEZ-VOUS EN 2021 ?

Montrer les résultats

  • afpi2020