Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2020 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

À Amilly, les salariés de Sanofi toujours dans l’expectative

le 09 septembre 2014 à 17h04

sanofi amilly

Après l’annonce, hier lundi 8 septembre, de la cession de l’usine Sanofi de Quetigny (21) au façonnier pharmaceutique Delpharm, l’incertitude règne toujours sur le sort qui sera réservé à celle d'Amilly (45), également concernée par les révélations du Canard Enchaîné du 9 juillet sur le projet Phœnix de restructuration de la big pharma française. Au fil des années, l’unité de production de l’agglomération montargoise, qui emploie quelque 400 salariés à la fabrication et au conditionnement des sachets d’Aspégic et de produits pâteux (dentifrices et pommades), a perdu son intérêt stratégique. Récemment, elle a perdu le contrat de fabrication en sous-traitance des pâtes dentifrices Fluocaril et les productions de formes pharmaceutiques sèches (comprimés, poudres…) du site ne sont guère plus solides : un concurrent de l’antalgique Aspégic devrait arriver sur le marché et l’antiépileptique Dépakine, qui assure une bonne partie de la charge, est l’un des médicaments « matures » que souhaite céder Sanofi : seule consolation, le transfert au profit d’Amilly de la fabrication de sachets d’Aspégic jusque-là assurée par Compiègne (60), une autre usine menacée. Concernant cette dernière, les milieux locaux croient savoir que les négociations ne sont pas rompues pour sa cession à un façonnier déjà présent dans le nord de la France.

Affaires publiques

Les centristes à la manœuvre

Les élections régionales approchent et l’UDI se rapproche…

Du plomb dans l’aile

C’est en faisant preuve d’une confondante désinvolture…

François Bonneau veut une part de TVA

Si François Bonneau, le président socialiste de la Région…

Décès de Nicolas Bonneau

Victime d’un accident vasculaire cérébral il y a quelques…

On a fini de rigoler à Tours Métropole
EXCLUSIF

La nouvelle gouvernance « consensuelle » de Tours Métropole…

Sondage

LE DÉCONFINEMENT VOUS SEMBLE-T-IL BIEN PRÉPARÉ ?

Montrer les résultats

  • afpi2020