Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2020 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Jacques Servier est mort sans être guéri

le 17 avril 2014 à 10h37

Jacques Servier n’est pas mort guéri. À peine son décès était-il connu, hier au soir, que la vindicte populaire et médiatique se déchaînait pour vilipender celui qu’on est allé jusqu’à qualifier « d’escroc », regrettant que le procès du Mediator se déroule sans lui et n’ait pu aboutir à sa condamnation. L’affaire Mediator trouvera son épilogue et la raison judiciaire identifiera probablement, un jour ou l’autre, des culpabilités. Mais le nom de Jacques Servier, né à Vatan (36) le 9 février 1922 et dont la formidable aventure industrielle a commencé à Orléans il y a tout juste soixante ans, sera à jamais entaché d’infamie, la mémoire collective ne retenant de cette affaire de santé publique, dans un tragique argumentum ad hominem, que le nom d’un présumé coupable. On osera tout de même se souvenir de ce que le pharmacien orléanais aura construit en soixante ans, les 21 000 collaborateurs, les 3 000 chercheurs, la formidable contribution de l’entreprise à la richesse nationale et au commerce extérieur (35 % de l’excédent de la balance commerciale française dans le secteur du médicament), sans oublier les millions de patients qui auront été ou seront soulagés par un médicament des laboratoires Servier. Une trace que même le Mediator n’effacera pas.

Affaires publiques

Les femmes du président

On connaissait les hommes du président, les cinq poseurs…

Divorce en Loir-et-Cher

Ce qui était au départ une banale sanction contre une…

Ça va et ça vient

Le nouveau président de Tours Métropole Wilfried Schwartz…

Pas sur la même longueur d’ondes

C’est au pied du mur que l’on reconnaît le maçon. Emmanuel…

À Tours, c’est pas tous les jours Noël
EXCLUSIF

En présentant hier sa 1ère vice-présidente Cathy Savourey,…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE AU RENDEZ-VOUS EN 2021 ?

Montrer les résultats

  • afpi2020