Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Le Centre doit convoler avec le Poitou-Charentes et le Limousin

le 03 juin 2014 à 10h46

La serpette présidentielle a tranché. Exit le rapprochement envisagé avec les Pays de la Loire qui semblait recueillir localement un assez large consensus. Dans le cadre de la fameuse réforme territoriale, qui vise à réduire de 22 à 14 le nombre de régions, le Centre est donc invité à fusionner avec le Poitou-Charentes et le Limousin. Ce bloc de 5,075 millions d’habitants - soit 7,8 % du total France -  est crédité aujourd’hui d’un PIB d’environ 129 Md€, soit 6,4 % du produit intérieur brut français, ce qui le classe au 5e rang des 14 futures grandes – et encore virtuelles – régions voulues par François Hollande. Mais il y encore loin de la coupe aux lèvres. A peine énoncé, le redécoupage est déjà l’objet de multiples attaques. Ainsi l’UMP Dominique Bussereau – tourangeau d’origine et président du Conseil général de la Charente Maritime – appelait, quelques heures après cette annonce à « entrer en résistance » contre ce big bang territorial.

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats