Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Magdecembre2019 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >

Avis prudents sur le candidat à la reprise de Fenwal à La Châtre

le 20 janvier 2015 à 11h35

fenwal

Représentants des salariés et professionnels de l’industrie pharmaceutique sont prudents, voire circonspects, sur le projet de Lucas Rosoor, candidat depuis vendredi dernier à la reprise du site abritant l’activité poches de sang de Fenwal à La Châtre (338 salariés sur les 460 de l'unité). Sa société, Pharmadyne, dont il nous assure qu’elle réalisera en 2015 « un CA de 5 M€ » dans les médicaments génériques injectables, affichait à fin 2013 un CA nul et une perte d’exploitation de plus de 400 000 € : dans ces conditions, se proposer à la reprise de 300 des 338 salariés concernés paraît, pour le moins, audacieux. L’investissement nécessaire, qu’il situe « dans une fourchette de 10 à 30 M€ sur quatre ans », ne semble pas l’effrayer : il considère « qu’il peut trouver l’argent » après expertise du dossier par Bpifrance. Le même Lucas Rosoor avait tenté, il y a deux ans, de reprendre un autre site spécialisé dans le remplissage de poches souples stériles, la société Bioluz de St-Jean-de-Luz (64). Le tribunal de commerce de Bayonne avait alors préféré confier cette usine d’une taille plus modeste à la Scop créée par 35 des 49 salariés luziens.
De son côté, la direction de Fenwal se montre également prudente. Elle aurait reçu plusieurs marques d’intérêt pour le site de Lacs, à côté de La Châtre (36), et veut s’assurer de leur viabilité industrielle et de leur crédibilité financière : Pharmadyne, qui sous-traiterait aujourd’hui sa production à l’étranger, lui a donné jusqu’à vendredi prochain pour examiner sa proposition. Parallèlement, la filiale du groupe allemand Fresenius (20,3 Md€ de CA) « poursuit les actions » pour renforcer son activité de fabrication de kits jetables en sous-traitance pour le compte du laboratoire américain Cerus Corp., qui occupe les 120 autres salariés castrais.
Le cabinet In Altum Consulting, mandaté par Fenwal pour trouver un repreneur intéressé par les locaux et ses 1 400 m2 de salles blanches, aurait prospecté auprès de 2 000 entreprises internationales et identifié « deux ou trois candidats sérieux » : Pharmadyne ne faisait pas partie des sociétés approchées.

Affaires publiques

Franck Lorho, retour à Chartres
EXCLUSIF

Selon nos informations, Franck Lorho va succéder à Jean-Charles…

Le dgs d’Eure-et-Loir remercié
EXCLUSIF

Selon nos informations, Jean-Charles Manrique, directeur…

Valentin Doligé futur président de l'Udel

Candidat pressenti, seul en lice pour le moment, Valentin…

Olivier Carré, non sans remous

Comme on le pressentait depuis plusieurs semaines, La…

Investitures LREM : Orléans on, Tours off ?

Dans le quotidien L’Opinion

Sondage

LA REPRISE DE
L'EMPLOI EST-ELLE
DURABLE ?

Montrer les résultats

  • afpi2020