Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2020 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Faiveley sous pavillon US

le 28 juillet 2015 à 09h05

faiveley

L’équipementier ferroviaire Faiveley, très présent en Touraine avec ses trois usines de La Ville-aux-Dames, St-Pierre-des-Corps et Montlouis-sur-Loire (environ 700 salariés sur les 5 500 que compte le groupe), est entré en négociations exclusives avec l’américain Wabtec Corporation pour l’acquisition de l’ensemble de son capital au prix de 100 € par action. Cette offre, qui valorise l’entreprise à environ 1,7 Md€, représente une prime de près de 41 % par rapport au dernier cours de l’action Faiveley sur Euronext (71 € vendredi 24 juillet).
Ce nouvel acteur représenterait un volume d’affaires d’environ 4 Md€, soit quatre fois plus que Faiveley aujourd’hui (1,05 Md€ de CA au 31 mars 2015) : l’activité transit passager, qui deviendrait la première de l’ensemble combiné avec un CA de plus de 2 Md€ – le fret, spécialité de Wabtec, représentant les 45 % restants –, opérerait sous la marque mondiale « Faiveley Transport » avec un siège à Gennevilliers (92).
Après une transaction pour un quart en cash, pour trois quarts en actions Wabtec, la famille Faiveley, qui possède un peu plus de 51 % de l’entreprise familiale, détiendrait 6 % du capital de l’ensemble combiné.

Affaires publiques

À Tours, c’est pas tous les jours Noël
EXCLUSIF

En présentant hier sa 1ère vice-présidente Cathy Savourey,…

Les centristes à la manœuvre

Les élections régionales approchent et l’UDI se rapproche…

Du plomb dans l’aile

C’est en faisant preuve d’une confondante désinvolture…

François Bonneau veut une part de TVA

Si François Bonneau, le président socialiste de la Région…

Décès de Nicolas Bonneau

Victime d’un accident vasculaire cérébral il y a quelques…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE AU RENDEZ-VOUS EN 2021 ?

Montrer les résultats

  • afpi2020