Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Marco Polo, à Contres, aurait été racheté par l’allemand Natsu

le 12 mars 2015 à 16h13

marco polo
EXCLUSIF

Selon nos informations, le fabricant de sushis Marco Polo, dont l’unité de production est à Contres (41), aurait été racheté par le groupe allemand Natsu Foods, lui aussi spécialisé dans la confection de sushis. Le fonds European Capital, qui détient depuis fin 2005 la majorité des parts de la société créée à la fin des années 90 par Jean-Charles Halimi, aurait en effet cédé sa participation à Natsu, une affaire familiale fondée en 2004 par les frères Hörnemann dans les environs de Düsseldorf.
Jean-Charles Halimi avait été débarqué il y a tout juste deux ans de la présidence de Marco Polo par le fonds auquel il avait cédé le contrôle de son entreprise sept ans plus tôt : le relais était alors pris par Olivier Marchand, un ancien d’Unilever devenu président des sauces Bénédicta (2001-2008) à la suite d’un LBO mené avec Barclays Private Equity.
Marco Polo Foods affichait fin 2012 un CA de 32 M€, détenait une part de marché de 60 % dans la GMS avec ses barquettes Yedo Sushi et occupait la troisième place du marché allemand. Deux ans plus tard, c’est justement un groupe allemand qui s’empare d’une ex-success story dont nos sources affirment qu’elle n’est plus aussi florissante que par le passé. Il ne nous a pas été possible de vérifier ce point, en dépit de nos demandes auprès de la direction de l’entreprise et du fonds qui vient de la céder.

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats