Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

N. Dentressangle et ses 2 000 salariés régionaux sous pavillon US

le 29 avril 2015 à 11h27

dentressangle

L’américain XPO Logistics va racheter pour 3,24 Md€, dont 1,08 Md€ de reprise de dette, le transporteur et logisticien français Norbert Dentressangle. Ce dernier, qui affichait en 2014 un CA de 5,1 Md€, dont près des deux tiers réalisés hors de France, est historiquement très présent en région Centre, où il compte plus de 2 000 salariés (5 % de son effectif total de 42 350 salariés) répartis sur quatorze sites, dont dix dans le Loiret (y compris celui de 56 000 m², récemment inauguré à Poupry, à la limite de l’Eure-et-Loir et du Loiret), deux dans le Cher, un à Fossé, près de Blois, et un de 20 000 m² à Parçay-Meslay, près de Tours.
XPO, dont le siège est dans le Connecticut, employait jusqu’alors 10 000 salariés dans le transport et la logistique : avec cette acquisition, son CA va tripler pour atteindre 8,5 Md$ (7,7 Md€) et son effectif va plus que quintupler. Le directoire de XPO s’est engagé à « maintenir à son niveau actuel le nombre d’employés à temps plein en France sur une période de dix-huit mois à compter de la clôture de l’acquisition ». Les centres de décision européens de Norbert Dentressangle resteront en France (siège social à Lyon) et son président du directoire, Hervé Montjotin, deviendra CEO des activités européennes de XPO Logistics. 

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats