Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2020 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Schrub en quête d'un partenaire industriel

le 05 juin 2015 à 10h44

schrubFerte
EXCLUSIF

Olivier de la Ferté, le président du holding Laffi qui contrôle à Ballan-Miré (37) les sociétés Schrub (consommables pour équipements de soudure), FTS Welding (outils de soudage) et L Systems (îlots robotisés), n’a pas eu le choix. En dépit d’une activité bien orientée (15 M€ de CA consolidé sur le dernier exercice, soit une croissance de 15 %), l’industriel tourangeau a décidé de placer l’ensemble du groupe en procédure de sauvegarde le 19 mai dernier, à l’exception de L Systems qui, pour des raisons liées à la structure de son endettement, a été placé en redressement judiciaire. 
Plusieurs facteurs ont joué en défaveur de l’industriel qui a repris Schrub en 2007 (ici à droite sur la photo, à côté du cédant) avant de renforcer le groupe par croissance externe. « Nous avons eu récemment beaucoup de mal à financer les besoins en fonds de roulement (BFR) requis par notre développement, explique Olivier de la Ferté, d’autant qu’au même moment, nous étions arrivés au terme du différé de remboursement de la dette senior contractée lors du rachat effectué via un LBO. »
Le dirigeant, qui exclut tout plan social – il emploie 135 personnes –, précise qu’une augmentation de capital devrait être prochainement souscrite par Centre Capital Développement qui possède déjà 30 % du groupe. L’opération avait été engagée mais le revirement d’une banque partenaire a, semble-t-il, retardé l’opération. Surtout, Olivier de la Ferté, qui détient 55 % du tour de table, envisage dans les mois à venir de s’adosser à un partenaire industriel afin « d’assurer dans des conditions optimales le développement de ce groupe à fort potentiel. »

Affaires publiques

Pas sur la même longueur d’ondes

C’est au pied du mur que l’on reconnaît le maçon. Emmanuel…

À Tours, c’est pas tous les jours Noël
EXCLUSIF

En présentant hier sa 1ère vice-présidente Cathy Savourey,…

Les centristes à la manœuvre

Les élections régionales approchent et l’UDI se rapproche…

Du plomb dans l’aile

C’est en faisant preuve d’une confondante désinvolture…

François Bonneau veut une part de TVA

Si François Bonneau, le président socialiste de la Région…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE AU RENDEZ-VOUS EN 2021 ?

Montrer les résultats

  • afpi2020