Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire mars2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

SONDAGE EXCLUSIF La Région serait gagnée par l’UMP et Guillaume Peltier

le 20 mai 2015 à 08h55

peltier
EXCLUSIF

La Région Centre-Val de Loire pourrait basculer de gauche à droite lors de l’élection régionale des 6 et 13 décembre prochains : c’est ce qui ressort d’un sondage exclusif La Lettre Valloire OpinionWay réalisé les 12 et 13 mai 2015 auprès d’un échantillon représentatif de 963 habitants de la région et dont l’analyse complète paraît dans notre édition bimensuelle datée d’aujourd’hui.
Le candidat de l’UMP Guillaume Peltier remporterait au second tour la triangulaire l’opposant au socialiste François Bonneau, président sortant, et au frontiste Philippe Loiseau. Le maire de Neung-sur-Beuvron réunit 38 % des intentions de vote, contre 35 % à son adversaire socialiste et 27 % au député européen du Front national : 24 % des 963 personnes sondées n’expriment aucune intention de vote.
Au premier tour, c’est le candidat du Front national Philippe Loiseau qui arriverait en tête, avec 25 % des intentions de vote, devant Guillaume Peltier (24 %) et François Bonneau (22 %). Sont distancés par les trois qualifiés pour le second tour, le candidat du Front de gauche, Marc Brynhole (8 %), les deux candidats centristes, Philippe Vigier pour l’UDI et Marc Fesneau pour le Modem (7 % chacun), et celui d’Europe Écologie-Les Verts qui serait crédité de 5 % des intentions de vote.
Cette enquête prouve que les écarts entre les trois grands blocs se sont considérablement resserrés depuis la dernière consultation de 2010, où la liste de gauche conduite par François Bonneau l’avait emporté avec 50 % des suffrages, devant celle de la droite et du centre d’Hervé Novelli (36,5 %) et la liste du Front national déjà menée par Philippe Loiseau (13,5 %). La campagne qui s’ouvre sera tendue et les voix perdues se paieront cher.

Affaires publiques

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Tours Métropole veut son propre plan de relance

La métropole tourangelle ne veut pas jouer les seconds…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats