Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Ils brisent les codes de la formation

le 18 mars 2016 à 12h18

double mars

Alors que le gouvernement met laborieusement en place son plan de formation massif de 500 000 demandeurs d’emploi, confié finalement aux Régions après plusieurs semaines d'atermoiement, le monde de la formation professionnelle s’interroge après la réforme du 5 mars 2014. En dépit des améliorations apportées par le législateur, force est de constater que le secteur, qui absorbe la bagatelle de 32 Md€ à l’échelle nationale, butte toujours sur la dispersion des moyens et les rivalités des différents organismes en responsabilité. Heureusement, de nouveaux acteurs arrivent sur le marché et brisent les codes, comme la Wild Code School d’Anna Stépanoff qui essaime dans toute la région Centre-Val de Loire à partir de sa base eurélienne (cf. notre Une). L’édition de mars 2016 de La Lettre Valloire consacre un épais dossier à ce secteur de la formation, aux indéniables promesses et aux surprenants ratés.

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats