Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 788 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2022

Les aéroports de Tours et Bourges changent d’exploitant

le 03 janvier 2017 à 12h07

aeroport tours

Le 30 décembre, la nouvelle société Edeis, issue du rapprochement de la société de participations Impact Holding et du fonds d’investissement Ciclad, a repris l’ensemble des activités du groupe SNC-Lavalin en France et à Monaco.
Parmi celles-ci, figurent les contrats de délégation de service public des aéroports de Tours Val de Loire et de Bourges, ce dernier ayant démarré officiellement le 1er janvier.
Dirigé par Jean-Luc Schnoebelen, qui a vendu il y a quelques années son groupe d’ingénierie Ginger – 2 000 collaborateurs et 270 M€ de CA au moment de la cession – au groupe néerlandais Grontmij, Edeis va assurer l’exploitation de 18 aéroports en France, de 13 agences infrastructures réparties entre le territoire national et la principauté de Monaco, ainsi que la gestion du port de plaisance de Rouen, reprenant au passage plus de 1 100 collaborateurs du canadien SNC-Lavalin.
Le nouvel exploitant sera très vite confronté au départ progressif de l’école de chasse de Tours pour Cognac d’ici à 2020, entraînant un manque à gagner de 2 M€ pour l’activité civile de l’aéroport de Tours-Val de Loire (environ 200 000 passagers en 2016). Il aura également à charge de relancer le trafic voyageurs à Bourges, les mouvements d’avions étant, jusqu’à présent, essentiellement non commerciaux.

Affaires publiques

Serge Grouard dans l’anonymat

Si la candidature de Serge Grouard à la présidence des…

Recours

Il fallait s’y attendre ! Battu de 11 voix sur la 5

Poker mentor

La nomination d’Emmanuel Porcher à la direction générale…

Le président d’Orléans Métropole mis en minorité

Au moment où il a pris la parole, hier au soir, pour…

La gouvernance d’Orléans Métropole au bord de l’implosion

Pour une fois, les Orléanais, qui regardent souvent…

Sondage

La rentrée
sociale sera-t-
elle agitée ?

Montrer les résultats