Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magsept19 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >

Pourquoi jettent-ils l'écharpe ?

le 09 octobre 2018 à 11h43

doubleAUT2018

L'édition automnale de La Lettre Valloire analyse les raisons du blues municipal. Depuis 2014, un bon millier des 35 000 maires français ont abandonné leur fauteuil. Selon les associations d'élus, la moitié de ceux qui bouclent leur premier mandat, notamment à la tête de petites communes, comptent mettre fin à leur carrière municipale dès mars 2020.
Isolement, complexité accrue de la législation, baisse des ressources communales, rapport de plus en plus distendu des administrés à l'autorité... Les raisons qui motivent cette crise des vocations sont multiples. Et la région Centre-Val de Loire n'échappe pas au phénomène. À la Une, le maire de Donnery, qui a remis cet été sa démission au préfet du Loiret pour protester contre l’incurie des services de l’État dans le conflit qui l’oppose aux gens du voyage. Si le préfet a refusé sa démission et si Daniel Chaufton a décidé d’aller jusqu’au terme de son mandat, le cœur n’y est plus… Les exemples de ce type abondent. Notre dossier spécial dans les pages qui suivent.

Affaires publiques

Le dgs d’Eure-et-Loir remercié
EXCLUSIF

Selon nos informations, Jean-Charles Manrique, directeur…

Valentin Doligé futur président de l'Udel

Candidat pressenti, seul en lice pour le moment, Valentin…

Olivier Carré, non sans remous

Comme on le pressentait depuis plusieurs semaines, La…

Investitures LREM : Orléans on, Tours off ?

Dans le quotidien L’Opinion

L’espoir fait vivre

L’onction macroniste fait rêver nombre de maires en…

Sondage

LA REPRISE DE
L'EMPLOI EST-ELLE
DURABLE ?

Montrer les résultats

  • afpi