Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 788 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2022

Pourquoi jettent-ils l'écharpe ?

le 09 octobre 2018 à 11h43

doubleAUT2018

L'édition automnale de La Lettre Valloire analyse les raisons du blues municipal. Depuis 2014, un bon millier des 35 000 maires français ont abandonné leur fauteuil. Selon les associations d'élus, la moitié de ceux qui bouclent leur premier mandat, notamment à la tête de petites communes, comptent mettre fin à leur carrière municipale dès mars 2020.
Isolement, complexité accrue de la législation, baisse des ressources communales, rapport de plus en plus distendu des administrés à l'autorité... Les raisons qui motivent cette crise des vocations sont multiples. Et la région Centre-Val de Loire n'échappe pas au phénomène. À la Une, le maire de Donnery, qui a remis cet été sa démission au préfet du Loiret pour protester contre l’incurie des services de l’État dans le conflit qui l’oppose aux gens du voyage. Si le préfet a refusé sa démission et si Daniel Chaufton a décidé d’aller jusqu’au terme de son mandat, le cœur n’y est plus… Les exemples de ce type abondent. Notre dossier spécial dans les pages qui suivent.

Affaires publiques

Blanchie

Après que la cour d’appel d’Orléans a infirmé le jugement…

Serge Grouard dans l’anonymat

Si la candidature de Serge Grouard à la présidence des…

Recours

Il fallait s’y attendre ! Battu de 11 voix sur la 5

Poker mentor

La nomination d’Emmanuel Porcher à la direction générale…

Le président d’Orléans Métropole mis en minorité

Au moment où il a pris la parole, hier au soir, pour…

Sondage

La rentrée
sociale sera-t-
elle agitée ?

Montrer les résultats