Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Vuitton : l’affaire est dans le sac pour Vendôme

le 13 juillet 2018 à 08h58

Vuitton : l’affaire est dans le sac pour Vendôme

On ne dira jamais à quel point la marque de territoire est devenue un atout incontournable du développement économique. Vendôme vient de le prouver en annonçant l’arrivée du prestigieux maroquinier Vuitton sur son sol. C’est en début d’année que la filiale du groupe LVMH a pris contact avec la commune pour créer un atelier de confection qui devrait compter à terme 200 personnes. Et jouer ainsi habilement sur l’homonymie entre Vendôme et l’adresse de la plus prestigieuse de ses boutiques parisiennes, au 2 de la place Vendôme (ci-dessus).
Son choix s’est porté sur deux bâtiments du quartier Rochambeau, en plein cœur de la cité loir-et-chérienne. Dans le bâtiment Régence, inscrit au titre des monuments historiques, Vuitton a opté pour 2 557 m2 abritant une partie du musée de la ville ainsi que des services de la communauté d’agglomération. Avec une option ferme sur les 880 m2 restants et le passage public reliant la cour du cloître au quartier Rochambeau. Il a aussi jeté son dévolu sur un second bâtiment de 853 m2. Le tout sera vendu, sous réserve des clauses suspensives propres à tout bien relevant du domaine public, 1,7 M€.
En contrepartie, la commune de Vendôme s’engage à réaliser un parking sur une parcelle de 9 000 m2, à l’usage exclusif du personnel de la filiale de LVMH. Et à céder à son acquéreur, pour la modique somme de 10 000 €, une partie de la propriété de la marque « Vendôme », correspondant à la classe 18 de l’Institut national de la propriété industrielle (Inpi) qui couvre tous les produits liés au travail du cuir.
La Fabrique de Maroquinerie Louis Vuitton – « la plus grande marque de luxe au monde », selon son pdg Bernard Arnault –, représente, avec des ventes supérieures à 8 Md€, près de 20 % du CA du groupe LVMH (42,6 Md€ en 2017).

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats